Accueil  
Les autres galeries
0 réaction(s)
Corps tient sa tête
Ecran total, acrylique sur toile. Cette oeuvre a fait l’objet d’un tag de protestation (pour propos machistes) lors de l’exposition "Mic-Mac déferle et postillone" à "La Grosse Caisse" (Paris, XIième) en 2001.
Enfant-soldat
Homme écran
l’ombre du zèbre
Shadows
Mario, créateur d’images ludiques (Condé Sur Noireau)

C ’est en lieu et place d’une boucherie charcuterie que Mario Montolivo a installé son atelier. Depuis son départ de Paris, il habite et travaille ici, dans ce qu’il appelle ironiquement sa “cage de luxe”, une boutique sans repreneur dénichée par hasard à Condé-sur-Noireau (14), au fin fond de la Suisse Normande. Drôle de trajectoire pour cet homme natif du Chili… Un sacré choc même pour celui qui fréquenta un temps les cercles parisiens, et même furtivement les plateaux TV comme illustrateur sur le câble (MCM) ou comme “dessinateur-bohême” interviewé par Ardisson pour Paris-dernière. Pas grand-chose à voir avec la vie condéenne…
Mais cette époque de relative proximité avec un certain milieu médiatique et artistique est bel et bien révolue. Mario Montolivo a quitté sans peine cet étouffant microcosme culturel dont le rayonnement se heurte à d’impitoyables guerres d’ego. Aujourd’hui retranché derrière sa verte barrière, il analyse. “C’est dingue de constater à quel point l’art contemporain tourne sur un même fond d’artistes. Il y a comme un anachronisme entre ce qui est présenté dans les galeries et ce que peuvent proposer certains artistes aujourd’hui. Les professionnels ne prennent pas de risques”. Et l’homme de 45 ans, fidèle à lui-même, n’était pas prêt à modérer ses propos, ni même son art, pour gagner plus.La mollesse ambiante d’un grand nombre de galeries, agrippées au marché de l’art et à ses valeurs sûres, a décidé notre artiste, formé à l’école des Beaux-Arts de Valparaiso, à choisir d’autres itinéraires. “En France, les peintres reconnus reproduisent un cadre bien établi. Il n’y a pourtant que dans l’art que tout est permis. C’est le seul domaine où la fin justifie les moyens. Faire parler ce précepte en art n’est pas un acte dangereux comme il peut l’être dans le politique ou le social. De même quand je dessine, j’aime pousser les possibilités, ce qui permet de bousculer et de choquer la société”. La prise de risque, en effet, il connaît. Surtout dans la peau de Mic-Mac,
son pseudo d’illustrateur, probablement la facette la plus provoc’ de son art. C’est sous ce nom qu’il signe ses “images hystériques” lui valant parfois de violentes réactions. Comme celle de ces deux ou trois jeunes femmes scandalisées par cette fente d’horodateur en sexe de femme ! Mario n’y voit qu’une regrettable interprétation agressive de son propos. Mais la virulence de certaines attaques n’a jamais réussi à infléchir l’orientation de ses travaux. “Je ne veux pas être un légume”. Que ce soit dans les peintures de Montolivo, les dessins de Mic-Mac ou ses photos, le point de vue déroute encore et toujours. Fort heureusement…
Avide producteur d’images et travailleur matinal, Mario prend d’assaut le net dès la première heure. Depuis quelques mois, il explore ces voies alternatives que propose la toile, découvrant ainsi une autre façon de se faire entendre. Même si le web se fait lui aussi l’écho des cadenas et des chasses gardées de notre bas monde, il lui permet de dépasser les cloisonnements et conformismes du contexte culturel (ce qu’il définit comme du “conservatisme”). Cet axe de travail, véritable boulevard pour sa spontanéité, lui a fait mettre en sommeil son travail de peintre, celui de sa formation initiale.
À bien observer les multiples facettes de ses productions artistiques, on découvre certaines permanences. “On peut approcher ma démarche du surréalisme mais en peinture comme ailleurs je propose des repères pour localiser les choses dans le désordre”. Mario Montolivo prend un malin plaisir à bouleverser les règles de lecture de l’image en jouant sur les paradoxes. Ainsi apparaissent des cadres là où on ne les attend pas, à voir “L’homme écran”
(acrylique) par exemple, ce qui amène le regard sur des sentiers nouveaux. De même avec ces dérangeantes mises en abîme dans ces aquarelles et dessins d’étude comme “L’homme en sus”. Ces dessins d’actualité qui enrichissent les galeries de sites d’actualité tels qu’Agoravox, Infomatin mêlent, eux aussi, le sujet traité et le cadre dans un même trait. Mario “repousse incessamment les possibilités”. Depuis peu, il décline ces mêmes orientations dans la “règle du je”, un nouveau projet qui donne place à la vidéo et à la photographie.
Alors peintre, illustrateur, photographe, vidéaste ? Mario Montolivo s’appuie sur ses différents pseudos pour donner corps à cette idée très personnelle de “l’imagiste”. Finalement cette autodéfinition le résume bien. Mario Montolivo est un artiste de l’image et de l’illusion optique. Il produit des images à tous niveaux, jongle avec les supports, sans exclure l’usage du verbe ! Anti conformiste, il refuse les propos sobres leur préférant le ludique pour réveiller les regards souvent anesthésiés par un trop plein d’images formatées. Un propos artistique bien trempé !


IL LIT
Jean Baudrillard,
Elias Canetti,
Boris Cyrulnik
et le bottin
(parce que c’est
plein de gens)


IL ADMIRE
Vinci, Miro, Van Gogh, Cezanne, Bacon, Francesco Clemente, les dessins d’enfants, Jasper Johns, Karel Appel, Willem de Kooning, Pollock, Picasso, Morandi, Piero della Francesca, Raphaël, Hyeronimus Bosh,
The low and high culture USA, Segui,
Lucian Freud, Sandro Chia et l’homme de Cro-Magnon.

 



Réagir

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.



(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)



Qui êtes-vous ? (Optionnel)






Le coin des artistes

Cartes blanches

Epid2mik, artiste peintre (Caen)
Epid2mik, artiste peintre (Caen)
C’est en nocturne qu’il avance. Il jette son dévolu sur un pan de bitume, un bout de mobilier urbain et le peint jusqu’aux premiers rayons de soleil. Puis retourne à son atelier. Ce n’est qu’après le séchage de son œuvre ainsi déposée au spectacle du citadin que Thierry retourne sur les lieux et (...)

Sissi Brin d’Acier
Sissi Brin d’Acier, créatrice de bijoux (Caen)
Inox, laiton, maillechort* sont les matériaux de prédilection de Sissi Brin d’Acier. “La faiseuse de choses” se joue des codes du luxe et de la joaillerie pour créer ses bijoux. Et préfère jouer avec la récup’, la quincaillerie et les fonds de tiroirs. C’est que Sylvie Lemesle-Bouhadouf, artiste (...)

Sissi Brin d’Acier
Sissi Brin d’Acier est toujours en pleine création de bijoux et d’objets étonnants. Elle trouve parfois le temps de prendre quelques photos de son travail : en voici quelques exemples. Si l’une de ses créations vous intéresse, vous pouvez vous rendre sur son site http://www.sissibrindacier.com (...)

David Rebillard, sculpteur (Caen)
Jusqu’alors restaurateur de jouets anciens, David Rebillard s’en est retourné en 2003 à l’électromécanique. A sa manière. Loin des automatismes industriels abordés au cours de sa formation, le sculpteur caennais, féru de mécanique, assemble, plie, perce et découpe profilés de métal et d’alu pour donner (...)

Loran, artiste peintre (Caen)
"Un matin à dix heures, j’ai pris la décision de coller un dessin sur un coin de la rue Saint‑Laurent". Depuis deux ans, le flûtiste dessiné sur fond bleu, inspiré d’une statue du Jardin du Luxembourg (Paris, 5e), garde la tête haute, indifférent aux foules qui passent sous ses pieds. C’ est l’un des (...)

Kat Pibol, artiste peintre (Caen)
Mais d’où proviennent ces étranges bulles aux couleurs surnaturelles ?Tout droit de l’esprit pétillant de Kat Pibol. Avec "Art’Bull Optic", sa dernière collection, l’artiste peintre caennaise surprend plus que jamais. Son travail résolument original invite à une navigation troublante dans les limbes (...)

Shaïma, décoratrice sur verre (Caen)
Derrière les réalisations de Shaïma, décoratrice sur verre, transparaît un engagement artistique à la fois discret et déterminé. Une dimension habituellement absente des pièces décoratives. À la lumière de cette matière qu’elle ramasse ici et là pour créer d’élégantes pièces de verre, Shaïma dit ce que (...)

Michelle Brière, sculptrice (Caen)
A DEUX PIEDS DANS LES ARTS. Michelle Brière, artiste franco-américaine installée en Normandie, sculpte le rire plutôt que les larmes. Il suffit de mettre un pied dans son atelier pour comprendre qu’ici la morosité n’a pas droit de cité. Rencontre. Pourquoi ne pas réaliser une colline de carottes (...)

Montier, artiste peintre (Caen)
"J’aime imaginer la surprise des voyageurs à l’époque des grandes traversées atlantiques. En quittant le port, leur dernier regard vers Le Havre se portait sur l’église Saint-Joseph, une vision extrêmement proche de l’Américan International Building qu’ils découvraient à leur arrivée en baie de New (...)

Didier Nivaut, sculpteur (Caen)
Didier Nivaut déambule dans son atelier. Il parcourt du regard les pièces rouillées qui s’amoncellent. Depuis deux mois il fréquente les ferrailleurs, déniche ici et là d’improbables objets toujours en métal corrodé, préférant bien plus travailler l’usé que le neuf. Il les ramène et les empile… jusqu’au (...)

Mario, créateur d’images ludiques (Condé Sur Noireau)
C ’est en lieu et place d’une boucherie charcuterie que Mario Montolivo a installé son atelier. Depuis son départ de Paris, il habite et travaille ici, dans ce qu’il appelle ironiquement sa “cage de luxe”, une boutique sans repreneur dénichée par hasard à Condé-sur-Noireau (14), au (...)

L’encrage : atelier associatif de sérigraphie (Caen)
Sans forcer, on tourne à 270 passages à l’heure”. Ils sont trois à millimétrer leurs gestes pour mener à bien la réalisation de 400 pochettes d’un album signé Sylvain Guérineau*, saxophoniste et peintre, auteur du visuel du disque et de sa musique. Ce jour-là, à l’ombre d’un garage aménagé à deux pas de (...)

Cécile Cogoï - Artiste peintre
“D’abord inspirée par l’Afrique et sa lumière, ma peinture a évolué vers l’expressionnisme. Le corps humain est un support pour exprimer différents sentiments, je le déforme, le simplifie, le met en scène selon mon humeur mais toujours en relation avec le monde et ses tragédies : la guerre, la famine, (...)

R. DAUTAIS, LAND ARTISTE : LE CHEMIN DES GRANDS JARDINS
Roger Dautais est né dans le sud de la Bretagne en 1942. Il vit et travaille depuis 1983 en Basse Normandie. Le Land-art semble être au centre d’une production artistique abondante. Cela ne veut pas dire que cette diversité va vers une dispersion, bien au contraire. Persuadé que sa pratique (...)

Exposition de sérigraphies au CHU ( Association l’ Encrage, Bernard Louvel)
Exposition de sérigraphies au CHU de Caen envoyé par multimedia_cdt C’est ce vendredi 7 mars, sous un éclatant soleil qui baignait le Hall du CHU de Caen que s’ouvrait l’exposition de Bernard Louvel : "Lomosérigraphies". Des sérigraphies faites à partir de photos prises avec un appareil (...)


Illustrations

Thomas
Thomas : BD en trois cases
Les clowneries des Marx Brothers, l’humour absurde des Monthy-Python inspirent le ton décalé des bandes-dessinées de Thomas Chevallier. Auteur de “Middle Ages Nonsense”, une BD de six pages où il déploie jeux de mots, clins d’œil à des personnalités et apparitions impromptues de son propre personnage, le (...)

Thomas : BD en six cases
Les clowneries des Marx Brothers, l’humour absurde des Monthy-Python inspirent le ton décalé des bandes-dessinées de Thomas Chevallier. Auteur de “Middle Ages Nonsense”, une BD de six pages où il déploie jeux de mots, clins d’œil à des personnalités et apparitions impromptues de son propre personnage, le (...)

Thomas : bouts d’actu
Les clowneries des Marx Brothers, l’humour absurde des Monthy-Python inspirent le ton décalé des bandes-dessinées de Thomas Chevallier. Auteur de “Middle Ages Nonsense”, une BD de six pages où il déploie jeux de mots, clins d’œil à des personnalités et apparitions impromptues de son propre personnage, le (...)

Morceaux choisis
Ici est présentée une sélection de dessins publiés dans le bouffon.

Mario Montolivo

Stef
Vers mon blog Vers mon Youtube Vers mon Facebook

Coco
Bienvenue à Coco, jeune dessinatrice de presse qui partage avec vous son regard croustillant sur l’actu. Rendez-vous vite sur son blog de coco.


Photographies

ENTRE EAUX ET LUMIERES, Mathieu Boulier
Je présente ici quelques photos qui devaient initialement me servir d’études et de recherches pour ma peinture. Vous pouvez voir d’autres photos ainsi que quelques unes de mes recherches plastiques et musicales sur le site suivant : (...)

EXPOSITIONS DE SCULPTURES, CHATEAU DE SERANS, HIVER 2005
Des sculptures monumentales sont exposées en permanence dans l’enceinte du château de Serans, qui se trouve près d’Ecouché, dans l’orne. Quelques photographies de ces sculptures présentées dans cette galerie ont été prises pendant l’hiver 2006, un matin de grand brouillard et avant le beau temps. Le (...)

CULTURE TOUAREG EN DANGER !
Janvier 2005, Assalegh-Ag-Hainoun, artisan touareg emmène une équipe de l’association Les Chemins de Traverses (Caen, 14) sur les pistes qu’il parcourt depuis l’enfance. Celles qui relient Bamako, Segou, Gao, Menaka à Anderamboukhan, haut-lieu de résistance des peuples nomades aux armées françaises. (...)

CITE DES ROSIERS, HABITAT SOCIAL EN FRICHE
A Caen, la cité-jardin des Rosiers, modèle pavillonnaire bon marché d’époque 1900, étale sur les franges du centre-ville 33 maisonnettes de briques envahies par la végétation. Peu à peu vidé de ses habitants, le quartier s’est vêtu de branchages, happé par la spéculation immobilière. Jusqu’à sombrer dans (...)

« LE 115 » AINSI SQUATTENT-ILS
Aux lendemains de la trêve hivernale, une poignée de jeunes sans logement, accrochée à un mode de vie itinérant, pose son barda au n° 115 de la rue Basse (Caen, 14). Comme un pied de nez au « 115 » qu’ils composent les soirs de galère pour une place au chaud, dans une chambre d’hôtel ! Mais là, dans (...)

NÖRDIK IMPACT
Crédit photographique : Antoine Cardi. Reportage : Autour de Nördik Impact (2007). "L’objectif était d’identifier (en les isolant grâce à l’emploi d’un flash et d’un grand angle) des gestes, des attitudes individuelles ou collectives, des vêtements caractéristiques de la culture électro, tout en (...)

CAEN VU DE L’INTERIEUR
Crédit photographique : Antoine Cardi. Reportage : Caen vu de l’intérieur. Foyers d’urgence, HLM, foyers jeunes travailleurs, cités-jardins. Ce portfolio est le fruit d’une collaboration entre le magazine caennais "Le Bouffon" et Antoine Cardi, photographe. Il illustre notre 27ième numéro (certains (...)

VIE DERRIERE UN VISEUR !
Depuis toujours, j’aime à photographier les choses qui me paraissent belles. J’ai commencé hier ...(il y a quelques soixante ans !) Je ne sortais jamais sans mon appareil. Le premier offert pour mon entrée en 6ème fut une boite noire en carton où l’on glissait une pellicule de 6 photos ! Les temps (...)