Mardi 24 février, l’adjoint au maire Gilles Déterville et trois élus municipaux ont reçu au Centre de ressources pour les associations quelques représentants associatifs ainsi qu’Atanase Périfan, créateur de la Fête des voisins et président de le Fédération Européenne des Solidarités de Proximité. Ce dernier a présenté sa nouvelle initiative “Voisins Solidaires" dont Caen, en partenariat avec l’office HLM Caen-Habitat, est une des premières villes à lancer le dispositif.

“Voisins Solidaires” rejoint les initiatives caennaises déjà (ou bientôt) en place d’Etats généraux et de Conseils de quartiers, dans le but de relancer l’idée de générosité citoyenne, en se substituant aux institutions. Selon Atanase Périfan “il faut redonner un prétexte à l’échange”, expliquant que nos comportements sociétaux s’inscrivent de plus en plus dans la méfiance de l’autre, et que l’argent, “la société de transaction” et l’individualisme nuisent au lien social, la période de crise actuelle n’arrangeant rien. Enthousiaste et investi dans son projet, il évoque plusieurs idées comme l’invention d’une nouvelle forme de solidarité basée sur la réciprocité où chacun se faciliterait la vie en se rendant service, et développerait du relationnel avec ses voisins, briserait les barrières intergénérationnelles et préviendrait l’isolement, entre autres des personnes âgées et apporterait un écho à la demande de la population. Pour ce faire, plusieurs actions seront menées, comme la conception d’un annuaire des voisins, un guide du bon voisinage, la consultation des Canneais ou encore le développement d’un réseau de villes solidaires. Les élus accueillent bien le projet, l’adjoint au maire, Gilles Déterville (PS) en convient : “ Je suis convaincu que c’est fondamental, paradoxalement peut-être parce que nous sommes dans une période grave.(...) L’idée est à développer et à mutualiser.” Atanase Perifan insiste sur la notion de solidarité : “ La solidarité rend heureux(...) Chacun peut-être utile à tous et partager l’entoushiasme est une bonne chose pour la société.” Un formulaire de “consultation nationale” (à retirer et déposer dans les mairies et maisons de quartier, MJC,ou au Centre de ressources pour Associations) sera proposé jusqu’à fin mars 2009, il servira à amorcer le réseau et sera utile aux conseils et associations de quartiers. L’inscription peut aussi se faire sur le site www.voisinsolidaires.fr

Plus d’infos sur www.voisinsolidaires.fr




+++

Mardi 24 février, l’adjoint au maire Gilles Déterville et trois élus municipaux ont reçu au Centre de ressources pour les associations quelques représentants associatifs ainsi qu’Atanase Périfan, créateur de la Fête des voisins et président de le Fédération Européenne des Solidarités de Proximité. Ce dernier a présenté sa nouvelle initiative “Voisins Solidaires" dont Caen, en partenariat avec l’office HLM Caen-Habitat, est une des premières villes à lancer le dispositif.

“Voisins Solidaires” rejoint les initiatives caennaises déjà (ou bientôt) en place d’Etats généraux et de Conseils de quartiers, dans le but de relancer l’idée de générosité citoyenne, en se substituant aux institutions. Selon Atanase Périfan “il faut redonner un prétexte à l’échange”, expliquant que nos comportements sociétaux s’inscrivent de plus en plus dans la méfiance de l’autre, et que l’argent, “la société de transaction” et l’individualisme nuisent au lien social, la période de crise actuelle n’arrangeant rien. Enthousiaste et investi dans son projet, il évoque plusieurs idées comme l’invention d’une nouvelle forme de solidarité basée sur la réciprocité où chacun se faciliterait la vie en se rendant service, et développerait du relationnel avec ses voisins, briserait les barrières intergénérationnelles et préviendrait l’isolement, entre autres des personnes âgées et apporterait un écho à la demande de la population. Pour ce faire, plusieurs actions seront menées, comme la conception d’un annuaire des voisins, un guide du bon voisinage, la consultation des Canneais ou encore le développement d’un réseau de villes solidaires. Les élus accueillent bien le projet, l’adjoint au maire, Gilles Déterville (PS) en convient : “ Je suis convaincu que c’est fondamental, paradoxalement peut-être parce que nous sommes dans une période grave.(...) L’idée est à développer et à mutualiser.” Atanase Perifan insiste sur la notion de solidarité : “ La solidarité rend heureux(...) Chacun peut-être utile à tous et partager l’entoushiasme est une bonne chose pour la société.” Un formulaire de “consultation nationale” (à retirer et déposer dans les mairies et maisons de quartier, MJC,ou au Centre de ressources pour Associations) sera proposé jusqu’à fin mars 2009, il servira à amorcer le réseau et sera utile aux conseils et associations de quartiers. L’inscription peut aussi se faire sur le site www.voisinsolidaires.fr

Plus d’infos sur www.voisinsolidaires.fr



Réagir

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.



(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)



Qui êtes-vous ? (Optionnel)








flux rss  Flux rssInscription à la newsletter