Mardi 16 avril, le cinéma Lux proposait, en présence de son réalisateur Ruben Östlunden et en avant-première, le film Happy Sweden. Le réalisateur suédois présente son film comme une histoire mêlant le tragique et le comique , évoquant sous quatre histoires croisées la relation et le comportement de l’individu face au groupe, à l’école, avec ses amis, en société, au travail, bref ,dans toutes les situations possibles. Mais ce n’est qu’une belle mise en bouche pour une coquille bien vide. Le film commence comme il se termine, dans une ambulance et l’on passe son temps à attendre que quelquechose ne fasse vraiment démarrer l’histoire.
Si le sujet traite effectivement de la relation de l’individu dans le groupe, les quatre portraits manquent eux cruellement se saveur et de sens, seuls les dialogues meublent un peu. On voit bien où Ruben Östlund veut en venir, mais tout le film tient dans la despcription qu’il en donne, ni plus ni moins, en omettant de prévenir peut-être du caractère soporifique et incompréhensible de son oeuvre.




+++

Mardi 16 avril, le cinéma Lux proposait, en présence de son réalisateur Ruben Östlunden et en avant-première, le film Happy Sweden. Le réalisateur suédois présente son film comme une histoire mêlant le tragique et le comique , évoquant sous quatre histoires croisées la relation et le comportement de l’individu face au groupe, à l’école, avec ses amis, en société, au travail, bref ,dans toutes les situations possibles. Mais ce n’est qu’une belle mise en bouche pour une coquille bien vide. Le film commence comme il se termine, dans une ambulance et l’on passe son temps à attendre que quelquechose ne fasse vraiment démarrer l’histoire.
Si le sujet traite effectivement de la relation de l’individu dans le groupe, les quatre portraits manquent eux cruellement se saveur et de sens, seuls les dialogues meublent un peu. On voit bien où Ruben Östlund veut en venir, mais tout le film tient dans la despcription qu’il en donne, ni plus ni moins, en omettant de prévenir peut-être du caractère soporifique et incompréhensible de son oeuvre.



Réagir

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.



(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)



Qui êtes-vous ? (Optionnel)








le bouffon
flux rss  Flux rssInscription à la newsletter